Cie L’insolente – Le Joyeux Bordel

LE JOYEUX BORDEL écrit par Yanowski pour et avec Sandrine Clémençon, un cabaret nostalgique et contemporain

Un soir de fin de Festival d’Avignon, Sandrine Clémençon fait sa demande à Yanowski : lui écrirait-il des chansons?
Ce serait une première pour lui..

ianowski

« Ce qui me surprenait,
c’est comment à chaque fois
son écriture approchait au plus près mes questionnements »
S.C.

À deux, ils explorent les marges poétiques et composent une galerie de personnage qu’interprète tour à tour Sandrine Clémençon.
De la mère maquerelle au marin tatoué, chaque personnage porte en lui l’univers enfumé des cabarets – de Brecht à Broadway.
C’est aussi une voix de femme qui s’élève, à la fois poétique et mélancolique.

« Ça parle d’amour, forcément.
C’est chanté par une femme, accompagné par un homme…
ou une femme et ça nous parle de l’humain,
de vie qui échappe, qui s’échappe, qui déborde…
de rire putain ça fait un bien !
C’est aussi simple et aussi complexe que ça. »
S.C.

Chant & conception : Sandrine Clémençon / Pianistes (en alternance) : Barbara Hammadi et Emmanuel Jessua / Auteur : Yann Girard dit Yanowski / Composition : Emmanuel Jessua / Regard : Marion Coutarel

PLUS D’INFORMATIONS :

le dossier de présentation du spectacle

le film de présentation

la tournée