CRÉATION 2018

CIE [ ALLER-RETOUR ] – COLLECTIF LA BASSE COUR

de et avec : Violette Hocquenghem & Magali Bilbao

Cirque – Théâtre gestuel / à partir de 8 ans

///

Une variation sur le thème du corps très librement inspirée du Journal d’un corps de Daniel Pennac.

De façon onirique et décalée, deux comédiennes circassiennes comparent leur morphologie, explorent leur anatomie.

Essayant de coller à un code préétabli, elles sont confrontées à leurs défauts et se font surprendre par leur animalité.

Tel le corps au cours de sa vie, le décor épuré se transforme au fil du spectacle et se charge d’empreintes et de mémoire.

« Nous nous sommes inspirées très librement mais néanmoins fortement de Daniel Pennac qui dans « Journal d’un corps » dépeint le ressenti de ce corps habitacle. Il décrit tour à tour, ce corps outil qu’il faut apprendre à maîtriser, ce corps reflet de notre être, notre mémoire, notre langage.

Coincé dans les contraintes sociales, rompu aux diktats de la mode notre corps a été oublié.  Il a perdu sa fonction première, celle d’exister, au sens cru du terme….

Notre corps est devenu un objet de consommation ; très codifié il est un portant, un contenant a contrario de sa nature.  Tel une vitrine on peut le modifier à foison, le reproduire, le changer de sexe. Il est parfois même érigé au statut d’œuvre d’art.

A partir du moment où il est représenté, il disparaît, son image tronque sa véritable essence. Lorsqu’on le regarde, on le met en scène, on lui colle un jugement et il perd toute neutralité.

« Tous les corps sont abandonnés dans les armoires à glace. »  Pennac

En partant de cet état des lieux nous questionnons le langage de ce corps contraint, le corps dans ses empêchements devient créatif, tel Molière, il ruse face à la censure.

Si on ne le contient plus, que dit-il ? Quel retour au côté animal ? Si on ne le regarde plus, comment le voit-on ?

Un corps est un corps, et si nous ressemblons tous plus ou moins à l’Homme de Vitruve de Léonard de Vinci, nous ne sommes pas similaires pour autant.

Nos imperfections nous permettent de nous démarquer des autres : notre différence comme unicité, notre travers comme qualité. « 

Violette Hocquenghem et Magali Bilbao

« Clin d’oeil au livre de Daniel Pennac et surtout réflexion absurde et joyeuse sur les bizarreries de la morphologie et l’usure du temps. Implacable. Impeccable ». René Solis, Délibéré (Aurillac 2018)

« Décliner le corps humain dans tous ses états, la peur, le vertige, la joie, la mode, ce qui échappe à la norme… Une scénographie soignée et originale ». Le Midi Libre

DOSSIER DE PRÉSENTATION

PROCHAINES DATE DE TOURNÉE

PRODUCTION : COLLECTIF LA BASSE COUR

COPRODUCTIONS & RÉSIDENCES : Association Avec, Poly’sons, Turbul, La Grainerie, Central del Circ, Arstistes au collège (Lédignan), Ax les thermes, USPOP

Projet bénéficiaire du Fonds de Création du projet de coopération transfrontalière De Mar a Mar, dans le cadre du POCTEFA.

Avec le soutien de la Grainerie, Occitanie en scène, Ax Animation et de la Central del Circ

///

///

site de la compagnie

page facebook de la compagnie

/////

/

©Pierre Rigo

////

////

////

////

////

////

////

////

////

////

////

Contact : AS // 07 82 09 74 84 – contact@lagencedespectacles.com

/////