DIPTYQUE – CONFÉRENCES CONTÉES – MUSIQUE LIVE

PARTIE 1 – DESTINATION IDENTITÉ, AILLEURS SI J’Y SUIS !

Duo pour un acteur et un batteur

Interprète : Franck FERRARA et Karl MOUSSAVOU / Mise en scène : Amélie NOURAUD

Recherche laboratoire librement inspirée d’un corpus théorique, dont Les Identités meurtrières d’Amin Maalouf.

Un personnage fantasque, conférencier imaginaire à la fois ordinaire et érudit, poète et martial prendrait la parole en duo avec son compère percussionniste pour une conférence-contée . Il entrerait en matière avec la mal nommée « Carte d’identité ». Il démêlerait ensuite la pelote de ses ORIGINES et celle de son IDENTITÉ. Il nous conterait pourquoi les morts doivent prendre le thé avec les vivants Il nous ferait part des interrogations d’un enfant Tutsi sur les raisons de la guerre avec les Hutus.

la Grande Parade Métèque / 2019 – sortie de résidence #1

Il raconterait et reviendrait sur son départ volontaire et son EXIL forcé. Il danserait aussi. Il ne voudrait plus répondre à la question : « d’où êtes vous ? » Et, poussé par l’actualité récente de nos frontières, il irait à la rencontre des sauveteurs de haute montagne, qui recueillent et sauvent la vie de réfugiés pris par la neige, en dépit des lois françaises en vigueur. Confiné, il conterait longuement son désir de déguerpir, de migrer encore. Il rendrait à coup sur, hommage aux migrations préhistoriques de nos ancêtres.

avec le soutien d’ ADEMASS – La Grande Parade Métèque 2019, la Maison pour Tous Albertine Sarrazin, La Cimade à l’occasion du Festival Migrant’scène 2019

production : la Compagnie Alegria Kryptonite, co-production : Théâtre Jean Vilar – Montpellier

PARTIE 2 – AVEC LES VAGABONDS, DES SEMELLES DE VENTS !

Duo pour un acteur et un human beatbox ou »multivocaliste »

Interprète : Franck FERRARA et Roland Carbety alias Mic LEE / Mise en scène Amélie NOURAUD

Recherche laboratoire librement inspirée d’un corpus théorique, dont Éloge du Métèque d’Abnousse Shalmani. Seconde conférence contée inspirée par la figure du « Métèque » et de son archétype contemporain : le vagabond.

Avec ce second volet nous souhaitons faire un pas de côté et percevoir dans la figure du métèque et son archétype contemporain le Vagabond celui qui se crée lui-même, qui ne se laisse jamais enfermer, dans un monde de mobilité, de mouvement, de migration !

Fouiller cet archétype, c’est passer partout où il passe et rencontrer les cent visages qui le composent.

Tout comme nous sommes composés d’une multitude de rencontres et d’images, la figure du vagabond est à mon sens une des nombreuses ressources de l’être humain. Celle qui nous permet la mue et la transformation, la capacité à nous créer nous-même, expulsé que nous sommes, hors de notre terre porteuse, dès la naissance en exile. C’est « L’explorateur nu », du psychosociologue Jean Epstein dans son ouvrage sur le plaisir du jeu et la découverte du monde . Je rêve d’une ode aux bâtards, aux à-côtés, aux amoureux fous, aux aventuriers, aux juifs errants, aux métèques, aux saltimbanques pour repousser les limites et célébrer l’imaginaire. Le vagabond change de forme, indispensable qu’il est à la survie de l’humanité.

[…] « Le métèque est un vagabond, dans un costume de saltimbanque, qui cherche une place au cœur de l’hostilité. » Abnousse Shalamani

Pour ce 2éme volet, soucieuse de poursuivre une exploration musicale chère à la compagnie, j’invite aujourd’hui Mélanie Bourire chanteuse et percussionniste & Roland Carbety alias Mic Lee, beatboxer, à élaborer pour la scène une composition originale « bruitiste », polyphonique et rythmique pour créer Avec les vagabonds des semelles de vent ! Une musique de scène inspirée par le réel et les courants musicaux Hip-hop, World, Maloya, Électro et Jazz. Ces musiciens qui nous guident croiserons leur musique, voyageurs aux grandes oreilles, vagabonds modernes qui collectent leurs impressions du monde et les rêvent ensuite. Des saltimbanques, des nomades, Mélanie et Roland marchent au XXIème siècle. Ils se nourrissent des mouvements du temps, de la rue, parlent et jouent les phrases du bitume ou de la terre jouant de la musique partout où ils s’arrêtent. Je les perçois comme des témoins en mouvement créateur de variations, donnant vie aux rythmes du passé et du présent avec leur souffle, leur bouche, leur voix ou leurs mains et portant leurs micros en bandoulière.

Cette longue et tortueuse histoire du métèque, du vagabond, de l’exilé trouve sa source dans mon musée personnel.

Ainsi mes métèques seront des personnages historiques et des rêves de papier, des gens du quartier, des poésies et des chanteurs, des clochards célestes. Ils seront de tous les continents, de toutes les langues, de tous les âges.

Ils seront je le souhaite, une source d’émerveillement.

PAGE FACEBOOK DE LA COMPAGNIE

Contact : AS // 07 82 09 74 84 contact@lagencedespectacles.com